Logo de FastNCurious L'actualité
de la communication
par les étudiants
du Celsa.

Agora

La consultation en ligne, révélatrice d’une France toujours aussi critique mais peu investie ?

Le 15 décembre dernier, le CESE (conseil économique, social et environnemental) a lancé, comme réponse partielle aux manifestations des gilets jaunes, une consultation en ligne avec pour objectif de recueillir leurs revendications dans l’attente du grand débat national. La consultation couvre des sujets tels que les inégalités sociales, la justice fiscale, les inégalités territoriales, le pouvoir d’achat, la participation des citoyens ainsi que la transition écologique. Clôturée ce 4 janvier, les résultats ont néanmoins de quoi surprendre…

+

Dossier Carlos Ghosn (partie 2/2) : Les trois couleurs du traitement médiatique

Le patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi n’est pas sorti de prison après sa comparution le 8 janvier 2019. Après 51 jours de garde à vue, retour sur les événements qui ont scellé la chute de Carlos Ghosn, et sur leur couverture médiatique.

+

Dossier Carlos Ghosn (partie ½) : Chute du colosse aux pieds d’argile et attention de la sphère médiatique

Le patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi n’est pas sorti de prison après sa comparution le 8 janvier 2019. Après 51 jours de garde à vue, retour sur les événements qui ont scellé la chute de Carlos Ghosn, et sur leur couverture médiatique.

  +

Tous des bras cassés

 

 

Fun fact: un hélicoptère dans la cour de l’Elysée

Sueurs froides au sommet de l’Etat et comme une atmosphère de révolte partout en France, notamment à Paris. Un hélicoptère était prêt « au cas où », samedi 8 décembre, à décoller de la cour de l’Elysée pour emmener Emmanuel Macron vers des contrées plus sûres et loin, très loin du jaune. À croire que les 600 personnes mobilisées autour du palais — gardes républicains, policiers, gendarmes — n’auraient pas suffit à calmer les craintes de notre jeune président. Événement assez similaire à la « fuite de Varennes » lorsque, dans la nuit du 20 au 21 juin 1791, une berline lourdement chargée du roi Louis XVI et de ses péchés s’éloignait discrètement de Paris en pleine Révolution. Prendre ses jambes à son cou avant que ce dernier ne soit coupé : tel est donc l’enseignement des deux chefs d’Etat. Mais il y a toutefois une nuance entre les deux personnages : quand Louis XVI avait l’humilité de se prétendre seulement monarque absolu, Emmanuel Macron parade en dieu de l’Olympe. Alors comment croire encore en notre Jupiter national qui, comme un roi du XVIIIe siècle, voudrait fuir la fureur du menu peuple ?

+

Le divorce des Républicains et d’Alain Juppé, que reste-t-il de la droite de Chirac ?

Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien premier ministre de Jacques Chirac, a désormais mis fin à quarante-deux années d’adhésion au parti de droite. Il avait affirmé à plusieurs reprises ne « plus être en accord avec la ligne de l’actuel président des Républicains, Laurent Wauquiez », soit une « droite qui s’assume ». Si son départ n’est donc pas surprenant, il relance la polémique du virage des Républicains vers une droite de plus en plus clivée.

Le départ de l’ancien premier ministre s’explique par deux grands faits. D’une part, la vision et la personnalité de Laurent Wauquiez, avec qui Alain Juppé n’aura jamais trouvé d’atomes crochus. D’autre part, la fin du gaullisme historique des Républicains au profit d’un certain populisme ainsi que le désaccord quant à la question européenne. FastNCurious vous donne des éléments d’explication sur ce sujet qui fait débat sur la scène médiatique.

+

Le Monde dans la tourmente

Dimanche 16 décembre. Luc Bronner, directeur de la rédaction du Monde, est invité dans l’émission Soft Power. Chaque semaine sur France Culture, Frédéric Martel et son équipe font état des enjeux liés particulièrement à la culture numérique. Cette fois-ci, était discuté « l’État du Monde ». Luc Bronner y a fait un bilan plutôt rassurant, en osant apporter un point de vue (très) critique sur le travail journalistique de sa propre rédaction. La remise en question interne, les désaccords dans une équipe de journaliste, l’expression d’opinions diverses, sont là les fondamentaux du journalisme en démocratie. Deux semaines plus tard, le Monde est au cœur d’une polémique. Pour cause, une couverture de « M, le Magazine du Monde » aux inspirations et aspirations jugées douteuses.

 

+

Dehors ou le péril des exilés et des politiques migratoires

Un gros livre jaune, couleur de la trahison. Nous voici en présence d’une lettre ouverte écrite par un intellectuel polémique à un Président de la République à la popularité déclinante… « La colère est nécessaire. On doit l’utiliser non comme chef, mais comme soldat » écrivait Aristote. Dehors en est l’incarnation. Cet ouvrage s’inscrit dans notre histoire, celle d’une crise humaine dépassant les traditionnels États-nations, leur souveraineté et en principe, les clivages idéologiques.

+

Le gouvernement sur les réseaux sociaux : entre maladresses et propagande LREM

Loin des tweets de Donald Trump ou des millions d’abonnés que peuvent avoir des influenceurs, le gouvernement tente aujourd’hui tant bien que mal de se faire une place sur les « nouveaux » réseaux sociaux.

+

La révolution numérique est-elle compatible avec le psychisme humain ?

Le droit à la déconnexion a dernièrement ouvert un débat dans la sphère publique : comment réguler les outils numériques de manière efficace ?

La révolution digitale, entamée dans les années 1990 par la création du World Wide Web, entraîne une connexion croissante des individus entre eux et un développement toujours plus rapide de la vitesse de traitement des données. Les smartphones et les ordinateurs se répandent, l’accès à Internet est facile et peu cher ; dans le même temps, les taux de burn-out et de dépression semblent exploser : et si la technologie numérique n’était tout simplement pas adaptée à notre psychisme ?

+

Logo Celine : Hedi Slimane et le système de la mode

En janvier 2018, le styliste et photographe français Hedi Slimane a été nommé Directeur de la Création Artistique et de l’Image de la maison Céline, propriété du groupe LVMH. Après Dior Homme (2000-2007) et Saint Laurent (2012-2016), Hedi Slimane signe son arrivée chez Celine en transformant le logo de la marque par le retrait de l’accent aigu sur le « E » et un changement typographique. Sous l’égide du créateur, la marque cherche à conquérir de nouveaux marchés en étendant ses collections à la mode masculine, à la couture et aux parfums.

Comment le logo nous raconte-t-il le processus de métamorphose de la marque ?

+