Logo de FastNCurious L'actualité
de la communication
par les étudiants
du Celsa.

Asymétrie

Touche Pas à Mon Poste, un dispositif particulier

Ce jeudi 24 janvier, le désormais tristement célèbre Cyril Hanouna recevait le rappeur Kaaris sur le plateau de son émission Touche Pas à Mon Poste. Kaaris, un artiste peu connu du grand public mais adulé par les fans de rap français, faisait depuis quelques jours le tour des rédactions et des radios afin de faire la promotion de son album Or Noir Part. 3, qui devait sortir ce vendredi 25 janvier. La dernière étape de cette tournée médiatique est donc le plateau de Touche Pas à Mon Poste, émission notamment appréciée par les jeunes. Pourtant, c’est un véritable piège qui attend Kaaris.

+

Le street art, colporteur de messages

Vous connaissez évidemment Banksy et son lanceur de fleurs ou encore M.Chat et ses innombrables dessins de chat jaune souriant. Mais connaissez-vous le but ultime de ces œuvres urbaines ? Le street art se veut accessible aux yeux de tous et utilise cette visibilité pour véhiculer bien plus que du divertissement. En se jouant de l’espace public, le street art choisit de décrocher les yeux des passants, rivés sur leur téléphone, dans le but de leur ouvrir l’esprit sur certaines problématiques sociétales.
Depuis son invention, le street art s’engage et milite pour dénoncer les méfaits de notre société et leurs conséquences sur notre quotidien. Tout comme de nombreuses ONG, l’art urbain tente de sensibiliser les citoyens du monde ; ici, les artistes brusquent les promeneurs avec une simple image.

Le street art a-t-il donc le pouvoir d’être un moyen alternatif qui donne accès aux informations sérieuses telles que des problèmes politiques, économiques, environnementaux, etc. ?

+

Youtube Rewind 2018 : un fossé entre la marque  Youtube et les utilisateurs

Depuis 2010, le Youtube Rewind est devenu un rendez-vous incontournable pour tous les utilisateurs de la célèbre plateforme vidéo. Le principe de base ? Revenir sur les contenus les plus vus en réunissant les vidéastes les plus populaires dans une vidéo d’environ 5 minutes. Plus qu’un retour sur les tendances de l’année passée, ces vidéos (diffusées par la chaîne Youtube Spotlight) sont devenues un véritable phénomène, une consécration pour les youtubers et une vitrine de la « communauté » d’utilisateurs que cherche à former la plateforme.

Cependant l’édition 2018, intitulée « Everyone Controls Rewind », est un flop monumental. Malgré son nombre important de vues et sa volonté d’être plus « inclusive », la vidéo fait face à un backlash sans précédent depuis sa sortie le 6 décembre dernier. Résultat ? La vidéo est devenue la plus « dislikée » de l’histoire de YouTube (14M de pouces vers le bas) en seulement quelques jours, dépassant ainsi le record de Baby de Justin Bieber (10M en comparaison).

Certes, la présence massive de haters sur Youtube ne surprend plus personne … mais pourquoi tant de haine envers cette vidéo en particulier ?

+

L’écologie dans l’environnement médiatique : le réveil inespéré de l’oubliée

Sans doute n’avons-nous jamais autant parlé d’écologie que depuis la démission inattendue de Nicolas Hulot de son poste de Ministre de la Transition écologique et solidaire le 28 août dernier. Impulsion d’un élan soudain d’engagement, elle a entraîné le réveil des citoyens et des médias sur les questions écologiques et environnementales. Mais qu’en est-il de ces prises de conscience populaire et médiatique ? Ne s’essouffleront-elles pas comme cela a déjà été le cas par le passé ? Autant de questions qu’il est légitime de se poser à l’heure où le changement climatique et ses conséquences se font de plus en plus ressentir dans nos vies et dans les médias.

+

Je t’aime, moi non plus: le paradoxe du vagin

Après l’immense succès de sa campagne #Blood Normal, lauréate du Grand Prix Glass : The Lion for Change du festival des Cannes Lions 2018 et particulièrement du spot dans lequel du liquide rouge (et non plus bleu) était utilisé pour parler des menstruations, la marque suédoise de produits d’hygiène féminine Libresse (Nana en France) nous propose, un an plus tard, une nouvelle campagne à la fois hilarante et particulièrement positive. Depuis fin novembre, il est possible de retrouver, principalement sur les réseaux sociaux, un spot quelque peu particulier, Viva la vulva, un hommage vidéo à la diversité des organes génitaux féminins.

+

La vidéo Twitter comme arme d’humiliation massive

Le retour brutal de la vidéo Twitter sur le devant de la scène nous amène à nous demander si celle-ci n’est pas le format le plus efficace pour humilier un individu. Les récents évènements que sont les manifestations des gilets jaunes ou la bagarre du rappeur Sadek soulèvent cette question d’ordre éthique.

+

Les gilets jaunes ou la guerre des clans : un traitement médiatique controversé


Initié sur les réseaux sociaux, le mouvement des gilets jaunes a vite pris de l’ampleur au point de devenir un phénomène surmédiatisé. Désormais, tout un chacun a eu l’opportunité de se forger sa propre idée du mouvement. Mais qu’en est-il du traitement par les médias et comment les personnalités politiques l’interprètent-elles ? Retour sur le rapport de force qui oppose trois entités plus que jamais en désaccord: le mouvement des gilets jaunes, les personnalités politiques ainsi que les médias.

+

Mark Zuckerberg – La biographie : comment Facebook en est-il arrivé là ?

« Nous ne vendons pas les données de Facebook à des annonceurs », ne cesse de répéter Mark Zuckerberg depuis plusieurs années. Mais en avril dernier, c’est devant le Congrès Américain qu’il a dû l’affirmer. Le scandale de Cambridge Analytica a fortement et durablement érodé la toute-puissance de Facebook. Dans Mark Zuckerberg – La Biographie, Daniel Ichbiah l’associe plusieurs fois au « monstre », créé par le Dr Frankeinstein, « qui aurait coupé le cordon ombilical ».

+

Hip-hop et manga : le combo gagnant des « sous-cultures »

La semaine dernière, ADN et Kazé ont annoncé que Nekfeu prêterait sa voix au super vilain All For One pour la sortie de la saison 2 de My Hero Academia en version française. Cette nouvelle est à l’image d’une affinité entre deux univers culturels très populaires en ce moment dans l’Hexagone : le hip-hop et les mangas.

+

Fondations d’art contemporain : la B.A. du luxe ?

C’est un peu à qui aura la plus grosse. Le discret mécénat d’entreprise qui finançait expositions et restaurations publiques s’efface au profit de fondations beaucoup plus visibles du grand public : entre autres, la Fondation Cartier depuis 1984 ; la Fondation Louis Vuitton depuis 2014 ; et la Collection Pinault, qui ouvrira à la Bourse de Commerce de Paris en 2019. Toutes trois manifestent la volonté d’un grand philanthrope, la figure du mécène millionnaire digne héritier des philosophies des Lumières ; celle de donner (dans sa grande bonté) l’accès à la culture aux citoyens qui se précipitent aux portes de ces oeuvres architecturales signées Jean Nouvel, Franck Gehry ou autre Tadao Ando.

+