Héros et antihéros, les figures symboliques de notre société

3072 0

 

Dans la lignée des dossiers présentés sur le blog depuis 3 années, FastNCurious vous propose aujourd’hui un dossier spécial, dont l’aboutissement sera la conférence Buzz Off organisée au CELSA le mardi 6 janvier 2015.

Notre équipe de Curieux vous a concocté une série d’articles qui analyseront différents aspects de notre sujet, Héros et antihéros, les figures symboliques de notre société
Inspirations esthétiques, figures structurantes de la sphère politique et personnages typiques des séries télévisuelles qui nous entourent au quotidien, ce sujet est d’une grande richesse, et saura à coup sur vous épater.
Les questions que nous allons poser, et auxquelles nous voudrions vous amener à réfléchir sont les suivantes : pourquoi avons-nous besoin de héros et de antihéros ? Quels mécanismes sont mis en place par les médias dans la construction de ces figures ?

Nous analyserons donc ce thème en trois grandes parties.
Une première partie introductive sera consacrée à la délimitation de notre sujet en s’axant sur l’esthétique du héros à travers les époques à travers un court panorama de ses usage. Ensuite, nous reviendrons sur la banalisation du terme et le renouvellement qu’il subit aujourd’hui, notamment dans son usage par les marques.

La deuxième partie portera sur la figure du héros et du anti-héros dans le champ politique. Nous étudierons tout d’abord la communication politique et ses évolutions récentes. Deux articles viendront ensuite présenter deux études de cas, une sera axée sur le héros politique, quand l’autre s’intéressa à l’étude d’un antihéros politique.

Enfin, une troisième partie s’attachera à comprendre le traitement du héros dans les séries télévisées en tentant d’établir une typologie :
– Le héros traditionnel emprunt de valeurs morales tel que le fut Charles Ingalls dans La Petite maison dans la prairie par exemple ;
– Le antihéros qui devient une figure centrale pour ses actions immorales (House of Cards, Mad Men…) ;
– Le héros qui le devient pour ses fonctions et non pour des qualités personnelles et la domination légalo-rationnelle wéberienne : c’est la fonction qu’occupe le personnage qui fait de lui un héros, comme c’est le cas dans les séries d’hôpital telles que Grey’s Anatomy ou Urgences.

Nous vous souhaitons d’avance une très bonne lecture. N’hésitez pas à revenir consulter notre site ces prochains jours, vous risquez de tomber sur de belles surprises…

L’équipe FastNCurious

Total 1 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Pas de commentaire on "Héros et antihéros, les figures symboliques de notre société"

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *