Jacques ne l’a pas dit mais le street art est en vogue

Jacques ne l’a pas dit mais le street art est en vogue

3 Flares 3 Flares ×

 

Jacques ne l’a pas dit mais peut être qu’il devrait en parler davantage. Je parle de tous ces artistes de rue à l’image de Banksy, JR ou encore Mark Jenkins qui travaillent depuis des années à surprendre les individus que nous sommes par l’exposition d’œuvres d’arts inattendus destinées à faire réagir celui qui les voit à savoir le plus souvent, le piéton.

Si je prends le temps de m’arrêter sur leur travail aujourd’hui c’est parce qu’il me semble que le street art est un mode de communication au sens le plus brut du terme tout comme l’art est de manière générale un mode d’expression et donc un mode de communication. Le particularisme du street art, enfin selon moi, réside dans le fait qu’il confronte le spectateur à un spectacle inattendu et donc surprenant voire même parfois choquant. Il est possible d’ailleurs que ce type de réaction soit celle attendu par l’artiste dès le moment où il conçoit son œuvre : par exemple Mark Jenkins comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous expose consciemment certaines de ses œuvres, des personnages en scotch habillés pour ressembler à de véritables personnes, à la vue de tous et filme les réactions des passants à leur contact.

Ce type de travail permet alors l’établissement d’une communication implicite entre l’auteur de l’œuvre et le spectateur de cette même œuvre. En effet, le premier va révéler à l’autre l’existence d’un point de vue dont il n’avait pas connaissance par le seul fait de l’amener à réfléchir au sens de ce qu’il voit. Ce qu’il voit est alors souvent très ordinaire, quelque chose qu’il voit tous les jours à tel point que paradoxalement il n’y prête même plus attention. Ce peut être le visage des gens qu’ils croisent dans la rue (JR et ses expositions photos caricatures), ou les ordures qui inondent les poubelles (Tim Noble et Sue Webster) ou encore le détournement d’objet du quotidien (la cabine téléphonique de Banksy). Eclairés sous un nouveau jour, mis en valeur par un nouveau regard l’artiste pousse son public à se poser de nouvelles questions et met en lumière des phénomènes courants et pourtant important.

Ce type d’art connait à l’heure actuelle un certain succès puisque des agents économiques et sociaux ont pu dernièrement, reprendre à leur compte ce type de mécanisme. On peut citer ici les autorités néo-zélandaises qui jouent à réaliser du trompe l’œil sur les trottoirs pour alerter les piétons sur les dangers de la route mais aussi un organe de sensibilisation anglais qui utilise le tag comme vecteur de son message sur la nécessité d’utiliser des préservatifs[1] et enfin les trois fausses grand-mères d’un groupe nommé Neozoon qui cherchent à faire passer leur message quant à la lutte contre la maltraitance des animaux en affichant des fourrures dans les rues de Paris et Berlin[2].

Ainsi, le street art en vient à se démocratiser et à se mettre parfois au service d’idéaux qui communiquent alors de manière frappante sur leurs idées. Si l’idée est intéressante il convient cependant de ne jamais oublier que le street art trouve ses racines dans la sincérité, le partage d’idées fortes et une certaine abnégation des artistes qui le représentent puisqu’ils cherchent avant tout la confrontation avec le public. Des lors, il est nécessaire de s’inscrire dans cet esprit pour réussir à frapper avec succès et une certaine éthique, l’esprit des passants qui verront votre travail.

 

Justine Jadaud

3 Flares Twitter 3 Facebook 0 Email -- Pin It Share 0 Buffer 0 LinkedIn 0 Google+ 0 3 Flares ×

Related posts

Mettre le mauvais goût à l’ordre du jour : le pouvoir des marques de luxe.

Mettre le mauvais goût à l'ordre du jour : le pouvoir des marques de luxe.

  Les marques de prêt-à-porter de luxe et Haute Couture se définissent chacune par un « ADN » qui leur est propre, lié à l’héritage d’un défunt couturier, à une histoire de savoir-faire et de transformations successives parallèles aux évolutions d'une société. Cet ADN est mis en scène par...

Le co-branding : pour une révolution des usages ?

Le co-branding : pour une révolution des usages ?

  Association de deux ou plusieurs marques pour le développement, la commercialisation et/ou la communication d'un produit qu'elles cosigneront, le co-branding permet aux marques associées de renforcer ou modifier leur positionnement, par la modification de la perception qu'en ont les...

Les maisons de luxe toutes « gaga » des chanteuses

Les maisons de luxe toutes « gaga » des chanteuses

  « Rihanna incarne ma vision de Balmain […]. Devant l’objectif, elle donne l’impression d’être la seule femme sur terre* » affirme Olivier Rousteing. C’est par ces mots que le directeur artistique de la maison parisienne de luxe parle de son amie et muse Rihanna, icône de toute une...

Jacques a dit : « Zuckerberg Mania »

  Pour l’année de ses 10 ans, Facebook est en complète effervescence. Alors que des sondages récents se sont multipliés pour montrer son recul face à d’autres réseaux tels que Twitter, Zuckerberg, lui est partout. Entre l’échec du rachat de Snapchat, l’acquisition récente de Whatsapp et...

Le retour à l’enfance, la panacée des marques en contexte de crise

Le retour à l’enfance, la panacée des marques en contexte de crise

  Toujours en quête de vecteurs d’identifications dans un mode de relation avec le consommateur en mutation accélérée, les marques sont de plus en plus nombreuses à user du retour à l’enfance comme dispositif symbolique, des campagnes média d’envergure aux opérations plus ponctuelles de...

Passage sous acide : quand Vermibus dissout les affiches de pubs

Passage sous acide : quand Vermibus dissout les affiches de pubs

  Le projet « Dissolving Europe », la mise à mal des affiches publicitaires de l’adbuster Vermibus Dissolving Europe est le nouveau projet d’art public du street artiste berlinois, Vermibus. Dans un road trip de 18 jours, il s’est muni de ses pinceaux et de dissolvant afin de s’attaquer...

Jacques a dit : natural is the new black

Jacques a dit : natural is the new black

  Alessandra Ambrosio, Tyra Banks, Gisele Bündchen, Miranda Kerr, Adriana Lima, Natalia Vodianova, Kate Moss... A la lecture de ces noms, même les moins « modeux » d’entre nous voient à peu près de qui il s’agit. Si l’identité d’une marque repose en partie sur ceux et celles qui la...

SUPERBOWL : LA PLUS GRANDE COMPÉTITION PUBLICITAIRE DE TOUS LES TEMPS ?

SUPERBOWL : LA PLUS GRANDE COMPÉTITION PUBLICITAIRE DE TOUS LES TEMPS ?

  Il n'existe qu'un seul événement pour rassembler des milliers de spectateurs, plus de 111 millions de téléspectateurs, deux équipes de football et Bruno Mars le même soir : le Superbowl. Si le 2 février 2014 les Denver Broncos affronteront les Seattle Seahawks, les millions d'adeptes du...

Histoire d’un buzz : le retour de la Stan Smith

Histoire d’un buzz : le retour de la Stan Smith

  La Stan Smith, ça vous dit quelque chose ? Impossible d’être passé à côté du retour de la mythique basket Adidas, revenue sur le marché après plus de deux ans d’absence. Une belle leçon marketing à passer en revue. En mai 2011, c’est le site du magazine GQ qui annonce la nouvelle : les...

Jacques a dit : digitalisons le e-commerce !

Jacques a dit : digitalisons le e-commerce !

  En juin 2011, l’assemblée générale de la FEVAD (Fédération  e-commerce et Vente à Distance) organise un débat de fond : quel avenir pour le e-commerce ? Les quelques 250 experts renommés et porte-paroles apportent des conclusions globales sur le devenir du commerce électronique et sur...

Jacques a dit : publi-expose toi !

Jacques a dit : publi-expose toi !

  La dernière mode dans le monde de l’art, ce sont les publi-expositions. Dior, Vuitton, Cartier, Roger Vivier, mais aussi Lego et Playmobil ont saisi cette opportunité : présenter leurs œuvres – ou produits, comme il vous plaira de l’entendre – dans certains des plus beaux musées, de plus...

Jacques a dit : Burger King, roi du buzz !

Jacques a dit : Burger King, roi du buzz !

  Le 16 décembre dernier, le rendez-vous à ne pas manquer c’était gare Saint-Lazare, à Paris. L’inauguration d’une nouvelle ligne TGV ? Un défilé de mode dans un endroit original ? Rien de tout cela, mais l’ouverture du premier « Burger King » parisien, qui a suscité ce jour-là pas moins...

Jacques a dit : « Brand Youself !! »

Jacques a dit : « Brand Youself !! »

  La notion de « Personal Branding » est introduite en 1997 par Tom Peters, un spécialiste américain du management. Il s’agit d’appliquer des méthodes de communication et de marketing non plus à un produit mais à soi-même. L’exemple le plus connu et fameux est sûrement celui d’Alain...

Jacques a dit : (dés)enchante toi avec WestJet !

Jacques a dit : (dés)enchante toi avec WestJet !

  Vous l’aurez sûrement remarqué, la visibilité des compagnies aériennes pullule au sein de notre société et notamment lors des fêtes de fin d’année. Tout est bon pour concurrencer ses adversaires dans cette course effrénée à la recherche de clientèle et de la fidélisation de...

1 Comment

  1. Lolou 12 April 2012
    Répondre

    Géniale la vidéo, tout le monde s'y reconnaît et aurait fait pareil en croisant ça dans la rue! Joli lien entre art et comm, car du coup au contraire des peintures éternelles de grands maîtres, le phénomène ne peut être que limité dans le temps et l'espace. On voit que les artistes cherchent la confrontation en voyant ce genre de vidéos, par contre j'ai du mal à saisir pourquoi il faut être "sincère"…? Le partage oui, mais au contraire on pourrait plutôt lier le street art à une forme de mensonge puisqu'ici la personne n'a pas vraiment la tête dans le mur… Un "mensonge" utilisé à bon essient! Mais je ne vois pas où se trouve la sincérité?
    Très belle forme de comm, très bien expliquée.

Leave a comment