L’e-mail, média actif du racisme

896 0
racism

 

« La nouveauté, ce n’est pas la banalisation des propos racistes, c’est la circulation par  Internet qui leur ouvre un espace », notait le sociologue Michel Wieviorka dans Libération le 5 novembre dernier. Si l’on constate aisément l’ampleur du phénomène sur les réseaux sociaux et les blogs, dans des commentaires d’utilisateurs souvent anonymes, une autre face de cette circulation sur Internet est bien moins médiatique : celle de chaînes d’e-mails aux tendances racistes ambigües.

L’espace qu’investissent ces chaînes est particulier : de par la régularité du phénomène et la multiplication de ses contenus, il pourrait s’inspirer du principe des Newsletters, notamment dans l’attente qu’il crée chez les personnes qui les reçoivent. Cependant son format est invariablement celui de la chaîne que l’on transmet à tout son réseau, ou du moins ceux qui ne s’élèvent pas contre cette transmission.

Au-delà des nombreux glurges et hoax souvent relayés par cette stratégie de push, il s’agit de conforter le destinataire-diffuseur dans son sentiment d’avoir raison et de ne pas être seul (au vu du nombre de destinataires du message). Cela se fait notamment à l’aide de citations, véritables arguments d’autorité, surtout lorsqu’il s’agit de personnalités frappant l’imaginaire collectif tel que De Gaulle.

Les personnes qui cautionnent ces messages en les retransmettant ne se considèrent pas comme racistes, ainsi leurs rédacteurs jouent sur cette légitimation d’une pensée flirtant pourtant bien avec un racisme décomplexé.

Si le contenu de ces chaînes est effectivement peu crédible pour qui est accoutumé au fact-checking et aux hoax, sa méthode reste pourtant prospère aujourd’hui.

Lorraine de Montenay

Source :
Hoaxbuster.com

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Pas de commentaire on "L’e-mail, média actif du racisme"

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *