Sorry, Netflix is not available in your country… yet !

1092 0
Netflix

 

Ce n’est plus un secret depuis quelques mois, Netflix, géant américain de la VOD par abonnement (ou S-VOD), souhaite s’implanter dans l’hexagone d’ici à l’automne 2014.

Tout se précise, puisque l’on entend déjà parler de négociations entre Netflix et les opérateurs nationaux. Un accord pourrait d’ores et déjà être scellé avec Orange, qui semble le plus à même d’être séduit par ce partenariat – SFR et Bouygues étant respectivement actionnaires de Canal + et TF1, déjà présents dans ce secteur. Free resterait dans la course mais son nombre d’abonnés risque bien de jouer en sa défaveur face à l’opérateur historique.
La fin d’année s’annonce donc très difficile pour l’ensemble du marché mais aussi pour l’industrie culturelle française elle-même. En effet, en faisant de l’ombre à Canal + par exemple, la chaîne cryptée pourrait voir ses investissements dans la création audiovisuelle évoluer à la baisse. En tant que producteur majeur d’œuvres françaises, c’est tout le paysage cinématographique et télévisuel qui pourrait être mis à mal.

Bien entendu, il reste des obstacles à franchir pour Netflix, ce que ne manque pas de rappeler Aurélie Filippetti, notamment en ce qui concerne les obligations auxquelles la société américaine devrait faire face ici (respect de la chronologie des médias, quotas de diffusion d’œuvres françaises et européennes, participation active au financement de la création, etc.), mais il n’empêche qu’un tel bouleversement nécessite un regard avisé sur le long terme.

Or, il semble évident qu’une arrivée précipitée de Netflix pourrait, in fine, avoir des conséquences désastreuses en France, qu’il s’agisse de la probable suppression d’emplois chez la concurrence, de la possible disparition des excellents catalogues proposés par les plus petites structures du secteur, de l’incertaine poursuite de la diffusion de séries américaines sur nos chaînes télévisées ou de l’éventuelle (re)remise en question de l’exception culturelle française.

Alors, ça vous tente le cinéma et les séries en illimité pour une poignée d’euros chaque mois ? Malheureusement, nous sommes tous bel et bien tentés de dire oui…

David Da Costa

Sources :
Lemonde.fr
Liberation.fr
Lexpress.fr

Crédit photo : Propriété de Netflix

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Pas de commentaire on "Sorry, Netflix is not available in your country… yet !"

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *