YouTube dirty little secret : Logan Paul, la morale de l’argent sale.

341 0

Le dernier jour de 2017, alors qu’on pensait surement à autre chose qu’à la bêtise et l’horreur parfois abyssale que peut contenir internet, le YouTubeur Logan Paul a trouvé le moyen d’enfoncer encore un peu plus profond le clou de l’indécence, en nous faisant revenir sur la planète internet en 2018 la tête entre les mains, toujours plus indigné. Un bref rappel des faits.

Quand les vues rendent aveugle

Le jeune homme de 22 ans alors en voyage au Japon a diffusé le 31 décembre une vidéo dans laquelle lui et ses « amis » se baladent dans la forêt d’Aokigahara, appelée la forêt des suicides. A cet instant de la vidéo, il dépasse déjà des limites juridiques car la forêt n’est pas ouverte aux touristes pour les baladent champêtres. De plus, à l’entrée, plusieurs signes sont disposés ainsi qu’une patrouille de gardes forestiers pour prévenir et dissuader les éventuelles âmes en peine qui franchissent chaque année le seuil de cette forêt.

On se doute donc que Logan P. a choisi cet endroit pour d’évidentes raisons, et que son but est bien que quelque chose de sensationnel lui arrive afin de remplir ses objectifs de notoriété toujours plus élevés. Bref. A la manière de Projet Blair witch, par chance ou pas, Logan et sa bande tombent bel et bien sur le corps d’un suicidé au milieu de la forêt. Première réaction, des rires et un « bring the camera closer ».

Le caméraman s’approche et fait des gros plans des mains, du corps, des affaires personnelles du cadavre (le visage restera flouté), et filme par alternance les réactions des compères visiblement en état de choc. Logan hurle à quel point c’est incroyable et que ce sera la première fois qu’une telle vidéo sera sur YouTube.

Il a donc déjà ici l’intention de diffuser ce qu’il vient de filmer. Puis, les 5 personnes quittent la forêt et font une pause saké sur le parking.

Il postera la vidéo quelques heures plus tard, juste le temps de pouvoir monter l’ensemble des plans, rajouter des bruitages pour couvrir les « fuck », et badigeonner le tout de fonds sonores larmoyants.

Pour tenter, si faire se peut, de comprendre cet événement, il semble nécessaire de dessiner les lignes du personnage de Logan Paul. Blond californien et muscles tendus, il est l’archétype américain du Disney Channel kid. Il s’est fait connaître avec son petit frère Jake en 2013 sur l’application de vidéo 6 seconds de Vine.

9,5 millions d’abonnés et quelques contrats publicitaires plus tard, Logan Paul alors âgé de 20 ans, déclare au Business Insider « I want to be the biggest entertainer in the world. That’s my deal. I’ll do whatever it takes to get that. As many hours as is needed. »

Lorsque Vine ferme fin 2016, il passe à YouTube avec la création de deux chaînes comme il est souvent coutume dans le métier : LoganPaulOfficiel, pour les vidéos officielles, chansons et autres délicatesses, et une autre pour la vie de tous les jours appelée « Logan Paul Vlogs », contraction de Video et blog, autrement dit, journal quotidien vidéo. Cumulant à elles deux 19 millions d’abonnés. Il est extrêmement performant et repousse à chaque fois les limites des blagues qu’il fait à ses amis. Il met également en scène de fausses disputes avec son frère Jake et ses autres amis YouTuber par vidéos monétisées interposées, rapportant de grosses recettes publicitaires à YouTube – leur employeur à hauteur de 45% – et à eux-mêmes.

YouTube’s puppet show

Car le vrai problème est là.

YouTube capitalise sur un surdoué de la vidéo qui peut cumuler près de 40 millions de vues par posts et Logan tourne tous les jours depuis plus de 400 jours des « épisodes » d’environ un quart d’heure. L’ énorme « fan base » de Logan se compose d’adolescents entre 12 et 19 ans, et peuvent présenter par leur jeune âge un manque de recul face à ce que peut dire ou faire leur idole.

Mais la vidéo a en majorité soulevé un vent d’indignation sur Twitter comme sur YouTube, sauf pour les fans fidèles qui soutiennent Logan Paul avec l’excuse de prévention contre le suicide formulée à la va-vite par le YouTubeur juste après la découverte du corps. PewDiePie, le YouTubeur le plus suivi (52,9 millions d’abonnés) a fait une vidéo montrant son indignation face au manque de discernement de Logan Paul, n’ayant pas eu la conscience et/ou l’humanité de ne pas mettre en ligne la vidéo, après surement plusieurs heures de montage par son équipe de production.

Mais une fois la vidéo montée et mise en ligne (dont le cache était d’ailleurs le corps du suicidé en fond et Logan faisant une grimace au premier plan), il reste encore, se dirait-on, la modération de YouTube qui ne peut décemment pas, vue l’audience de Logan Paul, laisser une vidéo morbide circuler et monter jusqu’à 6 millions de vues en quelques heures avec le titre racoleur (traduit) « On a trouvé un cadavre dans la forêt des suicidés » #Suicide #ForestJapan, sans au moins mettre une restriction d’âge. Si, YouTube a laissé tourner cette vidéo sur le compte de Logan, lui permettant même d’atteindre le #TopTrend alors que le contenu est contraire au règlement de YouTube. Après des jours de silence, YouTube a fini par donner à Logan Paul un « strike », c’est le plus faible avertissement bloquant simplement la monétisation de la vidéo et interdisant de diffuser des évènements en direct, et suite aux nombreux appels de la presse et coup de gueule des utilisateurs, a communiqué ceci :

La meilleure stratégie, c’est la léthargie.

YouTube conseille donc si le contenu de la vidéo est inapproprié (c’est-à-dire en contradiction avec les règles établies par l’ entreprise elle-même) d’y mettre une restriction d’âge ou de prévenir le public en amont de la diffusion. L’ entreprise ne s’explique pas sur le fait qu’elle a décidé de ne pas enlever la vidéo elle-même. Logan l’a fait quelques jours plus tard. Les réactions en chaîne de personnalités influentes de YouTube s’exprimant sur le sujet ont généré énormément d’autres contenus dirigeant les internautes sur la plateforme, générant toujours plus de trafic. La vidéo étant supprimée du compte, les contenus qui en parlent prennent de la valeur, créant un cercle très rentable pour l’entreprise qui ne protège même plus sa poule aux œufs d’or.

Logan a récemment tenté des excuses dans une vidéo et un tweet maladroits où il n’a pu s’empêcher de parler de lui-même « Je ne l’ai pas fait pour les vues, j’en ai déjà bien assez ».

La vidéo se confond avec les autres vidéos d’humour sur les Pokémons faites précédemment au Japon par Logan et ne semble pas être prise au sérieux par le jeune homme. Il a d’ailleurs, avec l’accord de YouTube, monétisé sa vidéo d’excuse atteignant aujourd’hui les 35 millions de vues.

 

Plus qu’un échec communicationnel pour le YouTubeur à qui son jugement moral fait défaut, un nouvel aveu de faiblesse algorithmique de la part de YouTube, très souvent mis en cause ces derniers temps. En Août dernier, plusieurs annonceurs mécontents ont mis en cause l’algorithme car le référencement qu’il propose n’offre aucune diversité de contenu et ne fait qu’appuyer les vidéos les plus vues. Pourtant, l’entreprise ne semble avoir nullement l’intention ni de protéger ses employés, ni d’avoir de la considération pour les millions de gens qui chaque jour l’enrichissent. C’est un modèle économique basé sur la rentabilité pure et simple, qui un jour devra surement se heurter aux mouvements de consommation éthique et responsable ou simplement au ras-le-bol collectif, et pour cela devra revoir à peu près toutes ses lignes de code…

Priscille Dlp

Sources :

Crédits photos :

  1. Photo extraite du site www.knowyourmeme.com – capture de la vidéo
  2. LoganPaul Vine channel
  3. Phillip DeVeryStableGenius twitter account @PhillyD – 2 janvier 2018
  4. @LoganPaul twitter account

 

 

Total 2 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Pas de commentaire on "YouTube dirty little secret : Logan Paul, la morale de l’argent sale."

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *