En avril, les marques adoptent le poisson

1347 0

Si pour l’esprit commun, le mois d’avril marque le début du printemps et le retour des beaux jours – nous nous épargnerons ici le fameux adage « en avril ne te découvre pas d’un fil », dont l’emploi est devenu pléthorique -, avril est également particulier en ce qu’il commence par un jour devenu spécial. Le 1er avril est aujourd’hui symbole d’humour et, à cette occasion, tout un chacun s’essaie à sa petite farce. Les marques, plus ou moins célèbres, ne dérogent pas à la règle et n’hésitent désormais plus à user d’imagination pour piéger et amuser leurs consommateurs. Mais n’y aurait-il pas finalement, derrière ces coups de com’ au ton léger, de véritables enjeux marketing ? Quel intérêt ont les marques à participer au très démocratique jeu du poisson d’avril ? Petit tour d’horizon des plus belles inspirations des marques en ce 1er avril 2014.

Poisson Clown

Le lien marque/consommateur s’affiche comme l’un des critères déterminants lors de l’acte d’achat. De facto, les enseignes s’efforcent, chaque jour un peu plus, de créer et d’entretenir cette fameuse relation dans un objectif d’illusion de proximité maximum. Et dans cette optique, le 1er avril, avec tout ce qu’il évoque dans les imaginaires collectifs, apparait comme l’occasion idéale.

Sans devoir se justifier, les marques peuvent alors proposer un message au ton décalé, bien moins formel qu’à l’accoutumée. Exit les coûts exorbitants d’une campagne de publicité, il s’agira surtout ici de faire rire à moindre frais. Une opération, souvent menée ou relayée sur les réseaux sociaux, permettra ainsi de faire parler de la marque et d’augmenter son capital sympathie. Cette année encore, les marques ont fait preuve d’inventivité : LU et Le Slip Français prônent l’innovation produit alors que Petit Navire et Arcimbo, distributeur de produits frais, optent pour le jeu de mots. Deux partis pris originaux pour mettre en lumière une identité de marque qui se veut toujours un peu plus prégnante.

Céline 4

 Du petit poisson au gros buzz

Cependant, entre le poisson d’avril et le véritable buzz sur internet il n’y a parfois qu’un pas. Et plus qu’une simple amélioration de l’image de marque, une farce peut être à l’origine d’un engouement particulier, à son tour créateur de discours médiatique. L’an dernier, Carambar avait frappé un grand coup en annonçant vouloir remplacer ses célèbres blagues par des quizz et problèmes mathématiques. Une vraie réussite, tant sur le plan de la communication à proprement parler que du marketing puisqu’un an plus tard, la marque part à la conquête du pays de l’Oncle Sam.

Cette année, la palme revient  à Sarenza qui a laissé penser au lancement de Charenza, « le numéro 1 de la chat-ssure sur internet ». Des chandalles ou cherbies pour «  un minou au top du swag » en somme. L’enseigne de vente de chaussures en ligne a été jusqu’à créer un spot promotionnel ainsi qu’une plateforme dédiée (www.charenza.com) pour crédibiliser sa petite blague.

Une fois sur le site, le moindre clic sur l’une des pseudos rubriques donne lieu à un renvoi indirect vers Sarenza.com. Il y a donc fort à parier que cela aura su impacter positivement le nombre de visites, voire de ventes, sur le site du marchand de chaussures.

L’opération a également donné lieu à d’importantes retombées médiatiques, notamment sur internet où la plupart des sites et des blogs d’informations ont relayé la nouvelle. Les réactions sur les réseaux sociaux se sont, elles aussi, multipliées, poussant, encore un peu plus, la marque sur le devant de la scène.

Avec son opération à moindre frais, Sarenza a donc réussi à faire d’une pierre deux coups : surprendre et amuser ses consommateurs tout en initiant un véritable contenu communicationnel visant à multiplier ses visites et ses ventes.

Cet engouement des marques autour du 1er avril va de pair avec cette tendance grandissante d’une communication calquée sur le calendrier et ses événements phares. Il est d’ores et déjà possible d’imaginer que dans un mois, la fête du travail du 1er mai donnera, à son tour, lieu à quelques coups d’éclat de la part des publicitaires.

Céline Male

Sources
LeFigaro
Huffingtonpost
NouvelObs

Sources images : FranceBleu et lsaconso

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Pas de commentaire on "En avril, les marques adoptent le poisson"

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.