L’amour plus fort que la haine

8787 11

 

Dans la nuit du 1er au 2 novembre, un incendie criminel ravage les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Cette attaque survient la veille de la parution du numéro spécial Charia Hebdo dans lequel le prophète Mahomet « est » rédacteur en chef.

C’est donc dans les locaux du quotidien Libération que la rédaction de Charlie Hebdo publie son premier numéro après l’incendie. Sur cette une : un dessin de Luz, où Charb, le rédacteur en chef, embrassant à pleine bouche un musulman sur les ruines du siège du journal, avec en titre « l’amour plus fort que la haine ».

A première vue,  il s’agit d’une nouvelle provocation de la part du journal satirique car l’islam considère toujours l’homosexualité comme un péché. La Charia va même jusqu’à prescrire la peine de mort pour sa pratique.

« Même pas mal », titre Charb dans son édito, un message tout d’abord destiné aux terroristes. Quelles que soient les attaques, le journal se relèvera ; ce n’est pas une bombe qui empêchera les publications. Un « même pas mal » qui sonne en fait comme un « même pas peur ». Non seulement je n’ai pas peur mais en plus j’en rajoute une couche. Qu’ils détruisent les locaux de Libération, d’autres journaux leur proposeront le droit d’asile. Qu’ils piratent le site internet, un autre renaîtra. Que les terroristes attaquent, Charlie Hebdo se défendra et ne se laissera pas intimider.

Mais au-delà d’un message de provocation, c’est peut-être un message de pardon qu’adresse Charlie Hebdo aux terroristes et à tous ceux qui ont critiqué ce numéro spécial. En effet, la scène ressemble étrangement à la réconciliation d’un couple après une dispute violente. La réconciliation avec ces musulmans qui auraient finalement compris que cette une ne cherchait pas à les provoquer mais à faire rire, parce que c’est la ligne éditoriale du journal. A Charlie Hebdo, on rit et on se rit de tout. Et surtout un Charlie Hebdo qui, sous la forme de l’autodérision, cherche à sortir du jeu de l’affrontement en grand prince. Une sorte de « forgive and forget », allez, on oublie tout et on recommence.

 

Camélia Docquin

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

11 commentaires on "L’amour plus fort que la haine"

  1. Amine

    Il n'y a ni accusations ni attaques personnels dans mon message. Juste une invitation au débat et j'ai critiqué la forme et le fond de l'attaque, jamais la personne qui l'a rédigé (Je ne connais absolument pas la Camélia en question). Je ne pense pas entièrement me tromper dans les points discutables que j'ai relevé, peut-être dans la forme mais à chacun sa plume et la mienne provoque plus qu'autre chose. Ceci dit c'est toujours dans l'espoir que ça suscitera le débat.

    Cependant, vous avez accepté de le publier donc vous n'aviez rien eu à redire sur l'article en question, comprenez que je fasse l'amalgame (Oui j'en fais aussi !). Cela dit, bonne chance pour le reste (qui est très bon, encore une fois !).

  2. La rédaction

    FastNCurious est un espace d'expression. Il l'est pour ses rédacteurs, mais aussi pour ses lecteurs grâce aux commentaires.
    Cela nécessite une éthique et n'ont donc leur place dans ce blog ni la haine, ni la xénophobie, ni la discrimination.
    L'article de Camélia n'aurait jamais été publié s'il avait dérogé à cette règle.
    Nous nous inscrivons en faux contre les accusations portées contre elle aujourd'hui.

    Dire que l'islam considère "toujours" l'homosexualité comme un péché n'est en rien dire que le Vatican ne le fait plus. Il faudrait de toute façon être assez peu informé pour se le figurer.

    Si le mot "bombe" a bien pour connotation "terroriste", ces deux termes ne sont en rien synonymes pour nous de "musulman".

    L'idée, enfin, de la génération d'un amalgame par l'utilisation de "musulman" dans un premier paragraphe, de "terroriste" dans un deuxième et de "musulman" dans un troisième nous paraît tout à fait discutable. Camelia nous a bien entendu assuré ne jamais avoir eu de telles intentions.

    Etre facteurs d'échanges et de débats est un de nos objectifs. Nous les préférons sans accusations.

  3. Harmo

    Je ne voulais pas prendre part au débat mais, si je suis d'accord avec le fait que "juxtaposer" dans un même article "musulmans" et "terroristes" est très maladroit en règle générale,j'entends par là, quand on ne fait pas clairement de distinction effectivement, je ne suis en revanche pas d'accord pour qu'on prête à Camélia ce genre d'amalgames ou un quelconque propos incitant à la haine et à la discrimination. Une maladresse est vite arrivée et je pense qu'elle peut être corrigée. Pour le reste de tes arguments, il y a du vrai certainement mais, surtout pas d'amalgame là non plus: Camélia n'est pas = Charlie Hebdo. Il aurait peut être fallu prendre plus de distance avec l'analyse, cela aurait évité des malentendus. Pas de quoi s'inquiéter pour la ligne éditoriale du blog.

  4. Amine

    C'est avec grand plaisir que je me permets d'étoffer mes critiques.

    Concernant les différents points de l'article :

    – Dire que l'Islam considère "toujours" l'homosexualité comme un péché c'est sous-entendre que d'autres religions ont passé ce cap d'obscurantisme. Or, je mets quiconque au défi de me le démontrer. Que ce soit le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme ou l'hindouisme; toutes considèrent l'homosexualité comme une aberration contre-nature. Freud lui-même pensait la même chose.

    – Il y a plusieurs erreurs factuelles dans l'article : Ce n'est pas une bombe qui a été posé dans les locaux de Charlie Hebdo mais un engin incendiaire (type cocktail molotov). Je passe le fait que bombe = terroriste = musulman et si l'erreur est volontaire ou pas …

    – En parlant de cette fameuse équation terroriste = musulman que l'article semble poser en véritable génie mathématicien (sans la résoudre !); je la trouve personnellement scandaleuse. Parler dans un paragraphe de "terroristes", enchaîner dans le suivant avec LES musulmans puis revenir au terme de "terroristes" sans poser la moindre distinction est absolument malsain. Ça démontre, de mon humble point de vue encore une fois, soit une naïveté intellectuelle qui transpire le sujet non maitrisé ou, plus grave encore, une envie malsaine et dangereuse de faire passer cet amalgame comme vrai.

    – Last but not least, après un article où tout ceci est réunit je trouve le pseudo message de paix à la fin plein de culot. C'est bien Jésus qui parlait de tendre l'autre joue mais n'est pas Jésus qui veut. Cet article au final est vraiment dans le style de Charlie Hebdo, faire de la haine, de la discrimination et de la xénophobie un fond de commerce tout en se cachant derrière le voile bien pratique des droits de l'Homme et de la liberté d'expression. Je défendrais toujours le droit de Charlie Hebdo à s'exprimer mais ça n'empêche que c'est un torchon indigne d'être appelé journal. Mais il a bien le droit d'être nul hein !

    Pour finir, ce que j'écris n'est en aucun cas personnel, j'essayais simplement d'ouvrir le débat même si ça finit pas mal en arguments ad hominem.

    PS : Je vois bien que le fait que cet article puisse être validé par 3 personnes est sensé me rassurer mais ça m'inquiète plus qu'autre chose sur la ligne éditoriale.

  5. Camélia

    Et deux choses pour finir (parce que je ne pense pas que j'ai vraiment à me justifier là-dessus)
    – Il est possible que tu n'aies pas compris l'humour et le second degré donc dans ce cas je suis désolée mais je n'y peux rien.
    – Cet article a été relu par trois personnes au moins (au moins) donc si il y a avait un vrai problème de fond je ne pense vraiment pas qu'il aurait été publié, d'autant plus pour l'ouverture du blog.

  6. Camélia

    Je pense que tu devrais toi même commencer par etoffer tes critiques parce qu'à part "le monde de barbie" (merci pour le buzz) et un "amalgame" (très clair…) je comprends toujours pas ce qui te gêne.

  7. Amine

    Grand Prince ? Tiens ça me rappelle le titre d'un chapitre d'un bouquin pas très célèbre (ou pas !) de Machiavel : "De ceux qui sont devenus princes par des scélératesses".

    Cela dit j'ai naïvement espéré voir quelques arguments (que j'ai longuement cherché dans l'article). Je garde espoir !

  8. Amine

    Le beau monde de Barbie. C'est mignon. J'ose espérer que cet article veut suivre la (supposée) démarche de Charlie Hebdo et n'être rien de plus que de l’auto-dérision.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *