Société

Les nouvelles séries interactives: coup de com’ ou révolution?

Qui, raidi sur son canapé, n’a jamais hurlé au personnage d’un film d’horreur de ne pas ouvrir la porte, de ne pas emprunter le chemin de gauche ? C’est un instinct inné pour les cinéphiles et autres amateurs du dimanche de marathons Netflix. Un phénomène d’identification naturel, volontairement suscité par les réalisateurs pour nous rendre acteurs du contenu que nous regardons. Rassurez-vous, ce sentiment d’impuissance pourrait finir par disparaître grâce à une nouvelle génération de contenus interactifs qui donnent au spectateur une part de contrôle sur la narration. Le géant du streaming Netflix a annoncé début octobre la sortie d’un épisode de la série futuriste Black Mirror, inédit et surtout interactif qui laisse le choix au spectateur du déroulement de l’épisode.

1
Société

La « glottophobie » ou la normalisation de l’accent parisien

« Mais qu’esseuh-que ça veut direuh ? » balance Jean-Luc Mélenchon à une journaliste toulousaine à l’accent apparemment trop prononcé pour être compris. La polémique n’attend pas,  les médias s’emparent de l’altercation et crient à la « glottophobie ». Ni une ni deux, une députée La République en marche, Laetitia Avia, annonce le soir même sa proposition de loi visant à lutter contre les discriminations linguistiques (la proposition a été abandonnée depuis).
Ces événements du jeudi 18 octobre mettent en évidence un problème sous-jacent : l’absence quasi complète d’accents dans le paysage médiatique français.

1
Société

Ashin Wirathu ou l’utilisation de la figure religieuse pour diffuser des discours de haine

L’habit ne fait pas le moine… c’est le cas de le dire. En effet, Ashin Wirathu est un moine birman, surnommé « le Hitler Birman », ou encore « le Ben Laden Birman » par les médias internationaux. Ces surnoms trouvent leur source dans un comportement en totale contradiction avec la vision du moine prônant la paix, la tolérance et la non-violence. Le cas de Ashin Wirathu illustre la dangerosité de la portée éducative que l’on attribue à sa fonction en tant que figure religieuse, dans la réception passive de ceux qui la reçoivent.

Publicité, Société

Millennials et publicité, le début de la fin ?

Ah les millennials…pas un seul mois, pas une seule semaine, pas une seule journée sans qu’une revue spécialisée (ou non) nous énonce les diverses spécificités consuméristes et autres singularités disruptives de cette cible fantasmée par les annonceurs depuis déjà quelques années. Agences, clients, tous les vendent comme une strate de la population à part entière, aux particularités diverses et aux aspirations différentes de leurs ainés. Avec une telle pression sur les épaules de cette génération de tous les superlatifs, les annonceurs et autres agences de communication s’évertuent à comprendre cette cible si complexe et volatile. Mais pour quelle efficacité ? Leur altérité est-elle assez importante pour qu’elle vaille un traitement si passionné ?

Société

Fausses nouvelles

« Ce n’est pas une crise, c’est un changement de monde » écrit Michel Serres. L’expression fake news est apparue dans les années 90 dans les médias américains. Alors qu’elle était cantonnée à des débats spécifiques, cette expression s’est retrouvée sous les feux de la rampe en 2016, lors de la campagne de Donald Trump. S’il a été largement commenté, relayé et discuté, ce syntagme garde des contours flous qui paraissent difficiles à circonscrire.

Société

Elon Musk et le projet SpaceX : un nouvel humanisme ?

Créateur de Paypal, propriétaire de Tesla et désormais de l’entreprise SpaceX, Elon Musk se fait Jules Verne moderne, et s’annonce comme le successeur naturel de Steve Jobs en terme d’innovations Hi-Tech. Les perspectives d’Elon Musk distancent les limites terrestres et celles de notre raison : il désire créer un circuit touristique vers Mars et à terme une communauté permanente. Une manière selon lui de fuir la Terre, qu’il considère condamnée par le désastre écologique et la robotisation.

1
Société

Pourquoi camoufle-t-on nos prisons ?

Les récentes grèves qui ont fortement entravé le fonctionnement quotidien des prisons françaises ont été l’occasion d’un coup de projecteur sur notre système carcéral. En effet, souvent excentrées, les prisons sont -si ce n’est oubliées- pour le moins peu porteuses d’intérêt pour l’opinion publique. Quand on sait l’importance qu’avait la publicité de la répression dans l’histoire, il est intéressant de se pencher sur ce processus de camouflage de la sanction, donc des prisons en France.

Société

The Voice : Auditions à l’aveugle ou Tribunal aveugle ?

Pour une polémique assurée…
Samedi 3 février, les téléspectateurs du concours télévisé « The Voice » découvrent Mennel Ibtissem avec son interprétation de « Hallelujah ». La jeune femme de vingt-deux ans, un turban noué sur la tête, chante dans une version arabo-anglaise une chanson écrite par un compositeur juif. Tout un symbole.
Assise sur un petit banc, elle entonne la chanson, d’abord en anglais. Zazie buzze au bout de quelques notes, suivie par Obispo et Mika. Elle poursuit avec un couplet en arabe ; Florent Pagny se retourne. Mennel fait l’unanimité ; toute la salle est debout à la fin du morceau. C’est l’équipe de Mika que la jeune femme choisit d’intégrer. On la voit déjà en finale du concours.
Pourtant, après que des internautes ont retrouvé des messages teintés de complotisme postés par la candidate sur Twitter après les attentats de l’été 2016 en France, une violente polémique sur la légitimité de sa participation à l’émission éclate. Le 9 février, Mennel Ibtissem annonce dans une vidéo qu’elle se retire du concours.

Politique, Société

La communication politique pour changer les habitudes culturelles des populations : le cas du Venezuela

Le Venezuela traverse une grave crise depuis plusieurs années, en plus de la crise politique avec la contestation de Maduro par l’opposition, on a aussi affaire à une crise économique sans précédent. Le pays fait face à la chute des prix du pétrole avec beaucoup de difficulté, l’économie du pays ne s’étant pas assez diversifiée et reposant toujours trop sur la rente pétrolière du pays (qui est tout de même le premier producteur mondial de pétrole).

Société

Les nouvelles formes d’expression du soi sur LinkedIn

« On s’ajoute sur LinkedIn ? », « Regarde qui vient de m’envoyer un message sur LinkedIn », ou encore « Je n’ai toujours pas de stage je crois que je vais demander à mes contacts LinkedIn »… Tout le monde ou presque a déjà entendu ces phrases au détour d’une conversation et c’est plutôt normal : ce réseau social, connu pour être le terrain de jeu des professionnels de tous horizons est utilisé par environ 115 millions d’utilisateurs réguliers dans le monde. La firme de Mountain View, créée en 2003 et rachetée par Microsoft en 2016, a su se tailler la part du lion dans un marché qui n’était pas encore réellement exploité : celui des réseaux sociaux dédiés au networking.

1