Change
Les Fast

Engagez-vous : cliquez

 

Qui aujourd’hui ne connaît pas Change.org, plateforme de pétitions en ligne créée en 2007, qui s’est s’imposée sur nos réseaux et nos « pages » ? Se revendiquant elle-même « la plateforme de pétition en ligne la plus puissante du Web », Change.org répertorie les pétitions tout en permettant à chacun d’en créer et, bien évidemment, d’en « signer ».

Change.org semble ainsi avoir pris acte de l’impossibilité aujourd’hui de passer à côté des réseaux sociaux et d’Internet. Fort de ce constat, le site adapte l’engagement pétitionnaire à l’écran, permettant ainsi une large diffusion et une rapidité d’action (en « un clic »).

Cependant ce choix de pratique, s’il accroît la visibilité des pétitions, et donc indirectement, on peut le supposer, le nombre de signataires, donne-t-il réellement plus de poids à la pétition ? Signer une pétition en cliquant sur un bouton, au même titre que lorsque l’on accepte les conditions d’utilisations (que personne ne lit) peut revenir à amoindrir le geste, à rendre l’engagement plus machinal et automatique. On s’éloignerait ainsi de la logique du soutien humanitaire ou de l’engagement politique que cristallise la plupart des pétitions. D’autant que Change.org se distingue également par une stratégie d’e-mailing que l’on pourrait juger intrusive pour un site de pétition. Car une fois encore, le poids d’une pétition se mesure au nombre de signatures, avec l’idée qu’en amont, chaque signataire a pris acte du sujet et a fait la démarche de signer. Avec Change.org, les pétitions sont répertoriées, certaines arrivent à nous dans notre boîte mail avec une certaine régularité, et ce pour nous présenter de nouvelles pétitions et nous sensibiliser à de nouvelles causes.
Capture écran Change.org
Eugénie Mentré
Sources :
Change.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *