SOURIRE
Non classé

Le sourire est-il trop populaire ?

Si vous aussi on vous répète toujours de sourire sur les photos pour qu’on ne pense pas que vous faites la gueule, alors bienvenue au club. Quand est-ce que crier bêtement « cheese » avant la capture fatidique est devenu une norme, presque un rite de passage ? On savait que le fromage avait des vertus gustatives particulières mais au point de vous faire paraître heureux, vraiment ? On peut penser que le sourire transcrit le bonheur mais ne perd-t-il pas de son intérêt naturel par une capture qui n’a rien de spontanée ? Cheese ou smiley, analysons la place majeure et insoupçonnée de ce rictus.

Un sourire d’antan

SOURIRE
Un article très récent du Courrier International s’est posé la question : « Pourquoi sourions-nous de plus en plus sur les photos ? ». En effet, une tendance se fait ressentir actuellement sur l‘évolution de notre représentation du bonheur. L’hebdomadaire explique qu’au fil d’un siècle, les mines sérieuses des clichés sont devenues de plus en plus joviales comme l’ont constaté des chercheurs américains des universités de Californie, Berkeley et Brown en comparant leurs albums de promo universitaire de 1905 à 2013. Montrer sa joie n’était pas recommandée en tant que norme culturelle. Le sourire d’antan était timide, ne laissant jamais apparaître les dents. Cela ne correspondait pas aux normes de beauté de l’époque car, sourire, était alors attribué aux enfants et classes populaires. Faites le test, tapez « gueux » sur Google et vous constaterez des photos peu valorisantes, mais toujours avec des grands sourires.
Le progrès a grandement participé à la modification de notre photogénie. L’apparition des appareils photos individuels tout d’abord a joué en la faveur d’une indépendance du sourire. Lors de la sortie de son appareil jetable, l’entreprise Kodak a conçu sa stratégie marketing autour de l’idée d’immortaliser les moments de bonheur. Du Kodak au selfie, il n’y a pas qu’un pas mais cette dernière tendance touche encore à l’affichage des individus transformés en véritables égéries Colgate. A ce propos, comment ne pas évoquer la floraison croissante du blanchiment des dents ? Combinés aux appareils dentaires, ces soins ont contribué à la création d’un sourire universel. Le sourire serait donc un atout physique majeur aujourd’hui, souvent un outil de séduction. Le site aufeminin.com a tenté une expérience à ce sujet : « en demandant à des cobayes de choisir parmi deux photos de deux sujets plus ou moins souriants, ils ont découvert que le choix était souvent lié à l’intensité du sourire. Le fait de sourire pouvait même compenser l’absence de beauté d’un visage ».

Sourire et luxe, amour impossible ?

SOURIRE ET LUXE
Par ailleurs, « populaire » rime également avec « ordinaire ». Le sourire serait donc devenu quelque chose de banal. Ne pas sourire deviendrait une marque de distinction, de distanciation et même d’élévation sur le peuple. Et le domaine du luxe l’a bien engrangé et compris dans sa dynamique identitaire. Avez-vous déjà vu un défilé de mode ? Tout ce qu’on peut dire, c’est que ce n’est vraiment pas la fête, le sourire dans un tel contexte passerait presque pour un affront. Les mannequins sont là pour mettre en valeur un vêtement, paraître invisibles, faire le cintre en fait. Mais cette norme d’austérité commence à agacer de plus en plus les internautes. Car si le luxe s’en donne à cœur joie, la joie n’est pas dans leur cœur. Il n’y a qu’à regarder le flux impressionnant de commentaires en feedback sur la tristesse et l’austérité d’un défilé mais aussi des photos d’affiches et publicités. Certaines bloggeuses en ont même fait des articles. Pour n’en citer qu’une (2girls1mag) : « Monsieur, aujourd’hui, j’avais besoin d’une robe. Alors comme je ne peux manifestement pas m’identifier à une nana de 31 kilos, sous prozac, et qui a besoin d’un déambulateur, je vais aller voir sur un autre site. Et je ne dois pas être la seule ».Une révolution est-elle en marche ?
Il semblerait que non, car le prêt-à-porter qui s’aligne toujours sur le luxe s’y est mis également. Visant de plus en plus le haut-de-gamme vestimentaire avec pour preuve une totale évolution de l’identité décorative des magasins et des prix, des enseignes comme Zara s’inscrivent dans un phénomène d’imitation de la bouderie. Doit-on comprendre que sourire n’est pas sexy ? Que cela conserve un caractère enfantin, accessible et ne s’inscrivant pas dans la recherche de la moue idéale, cette figure de prédilection des marques de Luxe ?

Björling : « Sourire c’est oublier la grimace »

SOURIRE JOCONDE MONA LISA
Ce n’est pas pour rien que Mona Lisa possède une telle renommée, elle la doit en effet à son timide rictus. Le sourire symbolise l’expression humaine la plus énigmatique, mais également la plus vendeuse. On remarque une petite révolution 2.0 du sourire chez les jeunes mannequins montantes. Beaucoup d’entre elles conservent leur moue boudeuse et leur attitude nonchalante après le défilé (photos backstages, comptes Instagram…). D’autres, comme la célèbre Cara Delevigne, sont hilarantes et osent le délire poussé à l’extrême, au point d’en devenir un personnage à part entière qu’on retiendra plus que le créateur. Cara use parfaitement du sourire en tant qu’outil de communication performant.
Ce n’est pas une coïncidence si l’expression de « dents du bonheur » est employée pour qualifier un écart entre les deux dents de devant. Peu commune, cette caractéristique confère un charme supplémentaire à son/sa propriétaire qui pourrait même relever du bonheur apparent. « Le sourire est un devoir social » disait Stéphane Gsell. En effet, les bienfaits du sourire aussi bien personnellement que dans nos interactions avec l’autre sont multiples. L’expression représente un remède très efficace contre de nombreux maux : le sourire rajeunit, réduit le stress, créé des relations de confiance et prolonge l’espérance de vie. Sachant que sourire sollicite 15 muscles et faire la tête 40, soyez stratégiques. Allez, SMILE !

Ségolène Montcel

Sources : 
Roosen Mélanie. “Le luxe doit-il faire la gueule pour vendre ?” in l’ADN, mis en ligne le 25/11/15. Disponible sur : http://www.ladn.eu/actualites/luxe-doit-il-faire-gueule-pour-vendre,article,28869.html
“Pourquoi nous sourions de plus en plus sur les photos ?” in Courrier International, mis en ligne le 04/12/15. Disponible sur : http://www.courrierinternational.com/article/photographie-pourquoi-nous-sourions-de-plus-en-plus-sur-les-photos?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook
Chrys. “Les pubs Zara me font peur” in 2girls1Mag, mis en ligne le 17/04/15. Disponible sur : http://www.2girls1mag.com/les-pubs-zara-me-font-peur/
Guggémos Alexia. “A quoi nous sert le sourire ?” in Psychologies. Disponible sur http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/A-quoi-nous-sert-le-sourire
Crédits images : 
Santé Magazine : http://www.santemagazine.fr/dents-abimees-comment-retrouver-le-sourire-29850.html
Courrier International : http://www.courrierinternational.com/article/photographie-pourquoi-nous-sourions-de-plus-en-plus-sur-les-photos?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook
2girls1mag : https://2girls1mag.files.wordpress.com/2014/04/5479041942_2_1_1.jpg
http://funny.pho.to/fr/mona_lisa/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *