Logo de FastNCurious L'actualité
de la communication
par les étudiants
du Celsa.

Bolsonaro : un nouveau chef d’État brésilien qui fait débat

28 octobre 2018, 23 heures : Jair Bolsonaro est élu président de la République fédérative du Brésil. Un air de déjà vu qui fait parler : est-il vraiment « le Trump des tropiques » ? Retour sur une campagne politique mouvementée et pleine de promesses pour la huitième puissance mondiale.

Une campagne alimentée par des discours de haine

Le portrait de Jair Bolsonaro est rapide à dépeindre : politicien de 63 ans, raciste, homophobe, misogyne et grand nostalgique de la dictature militaire. Pour les brésiliens, sa victoire représente un grand changement, celui du destin de leur pays. En effet, dans un pays miné par un niveau de violence record, un grand marasme économique et une corruption immuable, le candidat d’extrême-droite a réussi à s’imposer comme l’homme dont le Brésil avait besoin. Plutôt que par réelle conviction, la presse internationale affirme que le choix des brésiliens s’est fait par rejet, notamment suite aux nombreuses affaires de corruption qui ont secoué les gouvernements précédents.

Tout au long de sa campagne, le candidat a promis de redonner au Brésil sa grandeur, tout comme Donald Trump l’avait fait aux Etats-Unis avec son « Make America Great Again ». A l’instar de son homologue américain, M. Bolsonaro éprouve une haine considérable envers les médias traditionnels contre lesquels il mène une véritable « guerre ». Dénonçant les fake news que ceux-ci diffuseraient et relaieraient par pur plaisir, ses premières prises de parole publiques en tant que chef de l’Etat se sont faites via les réseaux sociaux, souvent en Facebook live. Cette nouvelle méthode est-elle la composante principale de sa communication politique ? À travers celle-ci, les brésiliens ne se retrouveront-ils pas face à un discours verrouillé sans dialogue possible avec le Président ?

Pour le politologue brésilien Marcos Nobre, M. Bolsonaro a tenté par tous les moyens de ressembler à son homologue nord-américain et « a communiqué auprès de son électorat en leur faisant passer le message que si les États-Unis étaient capables d’élire Trump, le Brésil le pouvait aussi ». Serait-ce là le signe d’un malaise grandissant qui menace les démocraties occidentales ? C’est en tout cas ce qu’affirme Andrea Rizzi, journaliste El País. L’élection de Donald Trump aux Etats-Unis et de Jair Bolsonaro au Brésil sont pour lui la conséquence directe de la colère qui enflamme en ce moment l’Atlantique, entre corruption, distribution inégale des richesses, et précarité. Il affirme que « les phénix qui jaillissent des cendres de ce feu de joie s’appellent Bolsonaro, Trump, Farage et Salvini ».

Une communication « bunkérisée »

Depuis l’attentat proféré contre lui le 6 septembre dernier alors qu’il était encore candidat, M. Bolsonaro adopte une communication verrouillée que la presse brésilienne n’hésite pas à qualifier de « bunkérisée ». En effet, lors d’un bain de foule, le candidat d’extrême-droite a été poignardé par un ex-militant de gauche qui assure avoir agi « sur ordre de Dieu ». Probablement pour des questions de sécurité, il ne tient désormais plus de discours en public et ne participe plus aux débats télévisés, utilisant uniquement les réseaux sociaux pour diffuser sa parole.

M. Bolsonaro est-il vraiment le « Trump tropical » ?

Donald Trump et Jair Bolsonaro présentent de nombreuses similitudes, telles que leur manière de s’exprimer, leur rejet de la presse traditionnelle ou bien leur esprit anti-establishment. Ils présentent des programmes ultrasécuritaires très similaires et sont malheureusement bien connus pour leurs propos discriminatoires envers les minorités de leur pays. Le président brésilien ne cache d’ailleurs pas son admiration pour son homologue américain qu’il érige en exemple et compte bien se rapprocher de lui « pour le bien de leurs pays respectifs ».

Néanmoins, les deux chefs d’Etat divergent en plusieurs points. Leur patrimoine et leur train de vie sont par exemple bien différents, le brésilien ne souhaitant pas se déplacer en jet privé et ne possédant pas de résidences luxueuses. De plus, au moment de leurs élections, Donald Trump n’avait aucune expérience en politique ; Jair Bolsonaro, lui, était député depuis 27 ans. Enfin, ce dernier a été accueilli par un petit parti sans moyen, alors que son homologue américain était lui porté par l’immense parti républicain, très influent aux États-Unis.

Il ne nous reste plus qu’à espérer que les chefs d’État de deux des plus grands pays d’Amérique restent raisonnables et enterrent leurs propos et leurs actes discriminants.

Clara AÏT-KACI

Sources :
–     Le Figaro. Qui pour gouverner le Brésil avec Jair Bolsonaro ? Mis en ligne le 29/10/2018. Consulté le 29/10/2018 (http://www.lefigaro.fr/international/2018/10/29/01003-20181029ARTFIG00094-qui-pour-gouverner-le-bresil-avec-jair-bolsonaro.php).
–     Courrier International. La victoire de Bolsonaro, symptôme d’un malaise au sein de l’Occident. Mis en ligne le 29/10/2018. Consulté le 29/10/2018 (https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/bresil-la-victoire-de-bolsonaro-symptome-dun-malaise-au-sein-de-loccident).
–     Mediapart. Brésil : comprendre et tirer des leçons. Mis en ligne le 29/10/2018. Consulté le 29/10/2018 (https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/291018/bresil-comprendre-et-tirer-les-lecons).
–     À l’encontre. La racine d’un phénomène sociopolitique, un ouragan appelé Bolsonaro. Mis en ligne le 13/10/2018. Consulté le 29/10/2018 (https://alencontre.org/ameriques/amelat/bresil/bresil-la-racine-dun-phenomene-sociopolitique-un-ouragan-appele-bolsonaro.html).
–     Lucas Ferraz pour Basta! Raciste, homophobe, pro-torture : Bolsonaro, l’ancien militaire qui pourrait devenir président du Brésil. Mis en ligne le 31/10/2017. Consulté le 06/11/2018 (https://www.bastamag.net/Raciste-homophobe-pro-torture-Bolsonaro-l-ancien-militaire-qui-pourrait-devenir).
–     L’Obs. Jair Bolsonaro est-il vraiment le Trump brésilien ? Mis en ligne le 10/10/2018. Consulté le 06/11/2018 (https://www.nouvelobs.com/topnews/20181010.AFP7353/jair-bolsonaro-est-il-vraiment-le-trump-bresilien.html).
–     Florent Rodo pour France 24. Bolsonaro : « Une communication bunkérisée ». Mis en ligne le 29/10/2018. Consulté le 06/11/2018 (https://www.france24.com/fr/20181029-revue-presse-bresil-bolsonaro-etats-unis-trump-psg).
–     http://www.iris-france.org/108971-linde-5e-puissance-economique-mondiale-en-2018-et/

Crédits photo :
–     JDD (REUTERS)
–     Daniel Ramalho (AFP)
–     Raysa Leite (AFP)