Médias, Publicité

Blue Monday : le nouveau rituel des marques suivi par les médias

Ne vous a-t-on jamais répondu « comme un lundi » à la question « comment vas-tu aujourd’hui » ? Le lundi, signe de la fin d’un week-end et du début d’une longue semaine de travail, serait-il si déprimant ? Et savez-vous que le troisième lundi de janvier, le Blue Monday, serait le jour le plus déprimant de l’année ? 

Médias, Société

La Joconde: renouvellement de l’expérience muséale contemporaine

Qui n’éprouve pas de la fascination pour le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci ? Cinq siècles après sa création, le célèbre tableau de 77 cm de haut sur 53 cm de large est à l’acmé de son succès. À la belle saison, plus de 30 000 visiteurs piétinent chaque jour pour se retrouver face à Mona Lisa – la plupart munis d’un appareil photo ou d’un téléphone portable. Parmi eux, de nombreux touristes européens et internationaux perpétuent le succès de ce tableau devenu iconique.

Com & Société, Médias

Le bouton like sur les réseaux sociaux

Pourquoi like-t-on ?
D’une part, le like est un signal, qui peut être de deux types. On peut liker pour exprimer une appréciation ou une émotion, ce qu’on caractérise de « like plein » : cette phrase vous a ému ou vous trouvez cette photo très belle, donc vous likez. On peut également liker pour maintenir le lien, il s’agit du « like pratique » : on like un contenu pour dire qu’on l’a vu, comme par exemple la photo de voyage de votre ami.e d’enfance.

1
Médias

Touche Pas à Mon Poste, un dispositif particulier

Ce jeudi 24 janvier, le désormais tristement célèbre Cyril Hanouna recevait le rappeur Kaaris sur le plateau de son émission Touche Pas à Mon Poste. Kaaris, un artiste peu connu du grand public mais adulé par les fans de rap français, faisait depuis quelques jours le tour des rédactions et des radios afin de faire la promotion de son album Or Noir Part. 3, qui devait sortir ce vendredi 25 janvier. La dernière étape de cette tournée médiatique est donc le plateau de Touche Pas à Mon Poste, émission notamment appréciée par les jeunes. Pourtant, c’est un véritable piège qui attend Kaaris.

Médias

Le smartphone peut-il rendre heureux ?

« Tous les hommes recherchent d’être heureux. Cela est sans exception, quelques différents moyens qu’ils y emploient. […] C’est le motif de toutes les actions de tous les hommes, jusqu’à ceux qui se tuent et qui se pendent. »

Pascal, dans cet extrait des Pensées (1670), affirme une vérité qui rejoint le bon sens: le bonheur est la fin de toutes nos actions, peu importe le moyen. Qui, en effet, ne choisirait pas le bien-être face à la souffrance, quelle que soit la situation ?
Pour le philosophe, toutefois, seule la foi en Dieu permet d’atteindre un bonheur durable et véritable. Mais Pascal n’a vécu ni l’avènement du smartphone, ni la création de la psychologie positive. Or l’association de ces deux tendances apporte, à en croire certains, une solution pour tous à l’éternel problème de la quête du bonheur.

Médias

Homme qui rit à moitié conquis ou l’injonction au rire dans les médias.

“Rire est le propre de l’homme”
Rabelais, Avis aux lecteurs, Gargantua (1534)

Vous connaissez cette image, elle vous a fait rire, vous avez cliqué par ennui, par intérêt ou parce qu’elle a réussi à vous séduire. Une formule accrocheuse, un président “swag” dont le côté sympathique ne cesse de croître avec les années, une photographie haute en couleur oscillant entre la nostalgie et le comique de situation… il n’en fallait pas plus pour que vous  atterrissiez entre ces lignes, et que vous vous retrouviez au cœur des logiques médiatiques actuelles. Faire rire pour séduire, faire passer des messages mais aussi créer du lien social par connivence… Le rire est par essence communicatif et les dispositifs médiatiques l’ont bien compris, jusqu’à en faire – et nous allons en discuter – une véritable arme de communication massive.

Environnement, Médias, Société

L’écologie dans l’environnement médiatique : le réveil inespéré de l’oubliée

Sans doute n’avons-nous jamais autant parlé d’écologie que depuis la démission inattendue de Nicolas Hulot de son poste de Ministre de la Transition écologique et solidaire le 28 août dernier. Impulsion d’un élan soudain d’engagement, elle a entraîné le réveil des citoyens et des médias sur les questions écologiques et environnementales. Mais qu’en est-il de ces prises de conscience populaire et médiatique ? Ne s’essouffleront-elles pas comme cela a déjà été le cas par le passé ? Autant de questions qu’il est légitime de se poser à l’heure où le changement climatique et ses conséquences se font de plus en plus ressentir dans nos vies et dans les médias.