Publicité

La littérature, le snobisme du luxe.

L’hyper-digitalisation fait paradoxalement resurgir d’anciennes tendances en lien avec la littérature comme référence pour la publicité haut de gamme (calligraphie et papiers par exemple). Plus Twitter et Facebook occupent une place importante dans notre quotidien, plus stylos et encres deviennent des objets sacrés dans lesquels de nombreuses marques de luxe investissent. A quels enjeux répondent les marques de luxe en utilisant la littérature comme outil d’influence ? Retour sur un nouveau phénomène qui place la littérature au cœur de la publicité de luxe.

Flops, Publicité

Gillette ou le questionnement du « feminism washing »

« Est-ce vraiment ce que l’homme peut être de mieux ? Vraiment ? Nous ne pouvons pas l’ignorer. Cela dure depuis trop longtemps. Nous pouvons en rire, donner les mêmes excuses. ‘Les hommes seront toujours des hommes’. Mais des choses finissent par changer. Dites juste ce qu’il faut. Agissez quand il le faut. Certains le font déjà. Certains font de grands gestes, ou des plus petits. Mais ce n’est pas suffisant. Parce que les garçons qui nous regardent aujourd’hui seront les hommes de demain. »

Ce joli laïus provient de la dernière publicité Gillette. Une campagne qui fait polémique, mais pourquoi donc le féminisme dans les médias horripile-t-il à ce point certains hommes ?

Com & Société, Flops, Publicité

Dolce & Gabbana devient l’ennemi public n°1 de la jeunesse chinoise

Raciste, dégradant, sexiste, offensant : ce sont tous les adjectifs qui sont en mesure de décrire la série de courtes vidéos de promotion de « The Great Show », un défilé organisé par Dolce & Gabbana à Shanghai. En effet, pour promouvoir l’événement, la marque à succès en Chine a diffusé sur les réseaux sociaux une série de petits films humoristiques nommée « chopsticks eating » (manger avec des baguettes). Contrairement à l’effet escompté, une vague de haine a frappé les joues luxueuses des deux fondateurs, Domenico Dolce et Stefano Gabbana. Image dégradée, boycott et messages haineux, dans quel état va donc finir la grande marque de luxe italienne ?

Publicité, Société

Influenceurs virtuels : un nouveau dispositif publicitaire qui séduit les marques

Depuis quelques années fleurissent sur les réseaux sociaux une nouvelle génération de dispositifs publicitaires, les influenceurs. Ils nous conseillent sur les sorties ou les évènements à ne pas rater, ou testent pour nous des produits et partagent leur avis. Dès lors, beaucoup d’individus, souvent jeunes, s’identifient à eux et les perçoivent comme un idéal. Mais récemment, la naissance d’influenceurs 100% virtuels suscite des réactions.

Com & Société, Publicité

Logo Celine : Hedi Slimane et le système de la mode

En janvier 2018, le styliste et photographe français Hedi Slimane a été nommé Directeur de la Création Artistique et de l’Image de la maison Céline, propriété du groupe LVMH. Après Dior Homme (2000-2007) et Saint Laurent (2012-2016), Hedi Slimane signe son arrivée chez Celine en transformant le logo de la marque par le retrait de l’accent aigu sur le « E » et un changement typographique. Sous l’égide du créateur, la marque cherche à conquérir de nouveaux marchés en étendant ses collections à la mode masculine, à la couture et aux parfums.
Comment le logo nous raconte-t-il le processus de métamorphose de la marque ?

Com & Société, Publicité

Le Moyen Âge dans la publicité : une valeur ajoutée pour les marques ?

Le camembert au lait cru Charles VII, du nom éponyme du célèbre roi de France du XVe siècle
Si dans l’inconscient collectif, le Moyen Âge sert — bien plus souvent à tort qu’à raison — de repoussoir (« On retourne au Moyen Âge ! »), les marques, au contraire, se servent à dessein de cette période à des fins communicationnelles, si bien que la Tour Jean Sans Peur à Paris a organisé une exposition traitant le sujet l’an passé. À rebours de l’opinion majoritaire sur le Moyen Âge, quel est donc l’intérêt que trouvent les marques à utiliser, plus ou moins finement, cette période de l’Histoire pour valoriser leurs produits dans leurs publicités ?

Publicité, Société

Millennials et publicité, le début de la fin ?

Ah les millennials…pas un seul mois, pas une seule semaine, pas une seule journée sans qu’une revue spécialisée (ou non) nous énonce les diverses spécificités consuméristes et autres singularités disruptives de cette cible fantasmée par les annonceurs depuis déjà quelques années. Agences, clients, tous les vendent comme une strate de la population à part entière, aux particularités diverses et aux aspirations différentes de leurs ainés. Avec une telle pression sur les épaules de cette génération de tous les superlatifs, les annonceurs et autres agences de communication s’évertuent à comprendre cette cible si complexe et volatile. Mais pour quelle efficacité ? Leur altérité est-elle assez importante pour qu’elle vaille un traitement si passionné ?

Com & Société, Flops, Publicité

Les fotes d’orthographe dans la publicité

Avis à tous les maniaques de l’orthographe, les pointilleux, les sourcilleux, frénétiques, scrupuleux du respect de la langue de Molière. Une faute dans un e-mail vous agace déjà, une faute d’un professeur de français vous fait régurgiter votre café par le nez, vous êtes au bord de l’asphyxie. Qu’en est-il de ces fautes d’orthographe trônant fièrement sur les publicités ?

Publicité, Société

Le préservatif et la pub

Depuis quelques jours, Manix a envahi les quais des métros parisiens. De gigantesques affiches aux teintes noires, blanches et bleues vantent la nouvelle gamme de préservatifs de la marque, avec pour slogan « smart = sexy ». On promet aux voyageurs des « sensations intactes », une « stimulation d’orgasme » ou encore un ébat « longue durée ».

Le chemin fut long pour admettre ce bout de latex dans la publicité…