Com & Société, Société

Du courrier au courriel. Petit éloge de la lettre manuscrite

Il est partout, ce symbole rectangulaire de l’enveloppe blanche, gardienne d’un message personnel, qui ne demande qu’à être lu. Avant de devenir e-mail, l’objet était une lettre. Et c’est bien devant cette modeste feuille de papier pliée – en deux, en trois, en quatre – que FastNCurious s’émerveille aujourd’hui. À l’heure des relations digitalisées, que signifie encore la décision de rédiger, affranchir puis poster une lettre ? 
Médias, Société

TikTok, la com’ à la mode

Quels enjeux pour cette jeune application de l’entreprise chinoise ByteDance ? En 2018, Le Monde nous parlait de la nouvelle « application pour les adolescents fans de play-back », alors que BFM TV décrivait un « Instagram musical » mêlant « karaoké et selfie », qui arrivait étonnamment à se placer comme l’application la plus téléchargée de l’année. Pourtant, en juillet 2020, c’est Emmanuel Macron qui fait son apparition sur l’application, félicitant nos bacheliers pour leur réussite dans ce contexte si particulier. Deux ans après son arrivée sur nos plateformes de téléchargement, TikTok est devenu bien plus qu’un réseau social pour partager une courte vidéo musicale : il représente une véritable opportunité pour les marques, les artistes, et les politiques, de se rendre visible sur la toile.
Com & Société, Société

La cancel culture, entre liberté d’expression et non-communication

À la fois mouvement de révolte digital et débat philosophique, la cancel culture est sûrement l’un des sujets qui divise le plus l’opinion publique dans le monde entier. À moins d’une semaine du débat annuel des M2 médias & numérique du Celsa au sujet de cette nouvelle culture de la dénonciation, FastNCurious vient éclaircir une pratique paradoxale qui mêle libération de la parole et non-communication. 
Com & Société, Société

La rhétorique de l’affiche en temps de guerre (sanitaire)

L’affiche, réalisée par Mathieu Persan, illustrateur de presse, a fait le tour des réseaux sociaux en un temps record, relayée par plusieurs personnalités très suivies comme Angèle et Pierre Niney. Le dessinateur s’est étonné de la viralité de son affiche et explique dans Marie Claire qu’elle a une visée pédagogique, de par son message simple et audible auprès du plus grand nombre. Il dit notamment que « pour une fois, l’inaction est la meilleure action. Si ce message peut être aussi efficace qu’une communication du Premier Ministre, tant mieux ! ». Ainsi, cette affiche agit comme un discours politique et il semble intéressant de l’analyser…

 

Com & Société, Les Fast, Médias, Société

Fact-checking, fake news et faux fact-checking

Il a commencé à sévir en décembre 2019 et ne cesse de faire parler de lui. Dans cet article, on ne vous dira pas qu’il faut vous laver les mains vingt secondes. Dans cet article, on ne vous donnera pas non plus les astuces pour fabriquer son gel hydro-alcoolique (on vous déconseille). On ne vous conseillera pas non plus d’aller vider le stock des pâtes Panzani (cf Roland Barthes) ni celui du papier toilette.

Dans cet article, on vous fera un petit fact-checking autour de quelques rumeurs qui pullulent sur les médias, de quoi interroger notre rapport au vrai et au faux.
Les fake news qui ont circulé ces derniers temps nous ont envahi, nous ont, peut-être, nous aussi, trompés. Il est alors important de revenir sur certaines d’entre elles et de voir à quel point elles sont contagieuses (sans mauvais jeu de mot).

Médias, Société

La Joconde: renouvellement de l’expérience muséale contemporaine

Qui n’éprouve pas de la fascination pour le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci ? Cinq siècles après sa création, le célèbre tableau de 77 cm de haut sur 53 cm de large est à l’acmé de son succès. À la belle saison, plus de 30 000 visiteurs piétinent chaque jour pour se retrouver face à Mona Lisa – la plupart munis d’un appareil photo ou d’un téléphone portable. Parmi eux, de nombreux touristes européens et internationaux perpétuent le succès de ce tableau devenu iconique.

Com & Société, Environnement, Société

Publicité et végétarisme : une communication à double tranchant ?

Les vegans sont-ils en passe de dominer le monde ? Le journal The Economist avait prévu que l’année 2019 serait celle du véganisme, avec la tendance d’un mode de vie de plus en plus végétal. De nombreuses études le démontrent : la production de viande, à travers l’élevage et les transports, est aujourd’hui l’un des facteurs principaux du réchauffement climatique, et la première cause de la déforestation. Selon le rapport de la F.A.O,, la production de viande (65 milliards d’animaux chaque année) est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre. Voilà pourquoi le steak haché est devenu sujet de société. On comprend pourquoi 35% des Français déclarent avoir réduit leur consommation de viande en 2018, après la naissance des premiers mouvements vegans et abolitionnistes, au début des années 2000. 

Société

Orelsan : une discipline mise à rude épreuve

Être discipliné, métaphore orelsienne ou situation normalisée ? En affirmant que le monde dans lequel nous évoluons est normé, le rappeur français Orelsan cherche à contrer les lois, notamment celles du clip. Après Basique et sa scène unique puis Défaite de famille et son format vertical, le rappeur revient et passe au niveau supérieur avec son clip de Discipline. Adrien Lagier et Ousmane Ly, le duo de réalisateurs, se démarquent et surprennent les internautes. Pour célébrer le nouvel album d’Orelsan, Epilogue, les réalisateurs utilisent les codes des réseaux sociaux numériques pour offrir un clip hors du commun. On voit alors passer like, j’aime, notifications d’sms Apple, etc. Sans parler du format et des layout qui entourent la vidéo.

Société

Le « sex blushing » ou la vengeance de l’estime de soi.

Perte de contrôle, et alors ?
 
Qui n’a jamais été interrogé par un professeur peu scrupuleux sur un point du cours qu’il n’avait pas du tout écouté ?  Que celui qui n’a jamais senti la gêne de devoir répondre à la fameuse question « on peut savoir de quoi vous parliez ? » ou de se voir demander son avis pendant un dîner de famille à propos d’un sujet dont il n’a pour ainsi dire même pas connaissance de l’existence jette la première pierre car aujourd’hui on parle de sex blushing.