Com & Société, Flops, Publicité

Les fotes d’orthographe dans la publicité

Avis à tous les maniaques de l’orthographe, les pointilleux, les sourcilleux, frénétiques, scrupuleux du respect de la langue de Molière. Une faute dans un e-mail vous agace déjà, une faute d’un professeur de français vous fait régurgiter votre café par le nez, vous êtes au bord de l’asphyxie. Qu’en est-il de ces fautes d’orthographe trônant fièrement sur les publicités ?

Publicité, Société

Le préservatif et la pub

Depuis quelques jours, Manix a envahi les quais des métros parisiens. De gigantesques affiches aux teintes noires, blanches et bleues vantent la nouvelle gamme de préservatifs de la marque, avec pour slogan « smart = sexy ». On promet aux voyageurs des « sensations intactes », une « stimulation d’orgasme » ou encore un ébat « longue durée ».

Le chemin fut long pour admettre ce bout de latex dans la publicité…

Publicité

La prévention routière : une communication qui tient la route

Depuis sa création en 1982, la Délégation à la Sécurité Routière (DSR) n’a cessé de faire évoluer ses campagnes de communication afin de sensibiliser les citoyens à ce sujet qui nous touche tous, les accidents de la route. En tant que structures interministérielles, les campagnes émanant de la Sécurité Routière doivent faire face à un enjeu immense pour le bien commun, afin de faire prendre conscience aux personnes qui les visionnent des risques encourus quand on déroge aux règles de la circulation routière. Un vrai problème de société sachant que plus de 1000 personnes sont tuées chaque année dans des accidents de la route liés à l’alcool.

Flops, Publicité

Les placements de produits sur Youtube: ça vous emballe?

Placement de produit ou pas ? Le débat agite la communauté des internautes sur Youtube à intervalles réguliers. Par placement de produit, entendons toute apparition ou mention rémunérée d’un produit ou d’une marque, de quelques secondes d’apparition à la déduction de vidéos entières.  Or les polémiques suscitées par ces pratiques ont été à l’origine de nouvelles formes de communication de la part des youtubers. La transparence est désormais de mise et nous pousse à distinguer la communication de la promotion.

Environnement, Publicité, Société

Starbucks président ! Quand les marques s’engagent dans des causes d’intérêt public

En janvier dernier, juste après son élection, Donald Trump s’exprimait sur la nouvelle politique anti-immigration qu’il souhaitait mettre en place. Immédiatement, ont répondu en opposition plusieurs entreprises américaines comme Starbucks et Airbnb. L’une proposant de recruter 10 000 réfugiés d’ici 5 ans, l’autre d’héberger gratuitement les voyageurs interdits d’entrée aux Etats-Unis.
Nous avons vu se mettre en place une forme de communication de plus en plus commune, ici en réaction aux décisions de politique migratoire prises par le président. Les marques ne se privent pas de montrer leur accord ou désaccord, et de se positionner sur des causes d’intérêt public autres que l’environnement, notamment avec la création de fondation. L’année dernière, durant les élections présidentielles américaines, Ben & Jerry’s invitait d’ailleurs les Américains à voter pour la « démocratie », en cachant seulement à demi-mot leur position.

Publicité

La publicité peut-elle séduire avec de l’ordinaire ?

La mise en scène d’hommes et de femmes aux corps chimériques est une tendance publicitaire vieille comme le monde. On peut donc envisager que ces physiques « arrangés » sont nécessaires à la mode et à la publicité. En effet, leur but est de séduire les consommateurs par la stimulation des désirs inconscients, qu’ils voudraient atteindre grâce à la consommation : la beauté, la reconnaissance, la performance, la légèreté … Cependant, une part grandissante des citoyens-consommateurs appellent à une représentation du corps plus fidèle au vraisemblable. Mais comment séduire une société qui veut rêver sans irréalité ?      

Flops, Publicité

Imbéciles heureuses, ou la représentation des femmes dans la publicité

« Qu’on lui coupe la tête ! », hurlait la Reine de Cœur d’Alice au Pays des Merveilles. Les publicitaires ajoutent en chœur « de toute façon, elle ne lui sert à rien, on va plutôt lui coller un flacon de parfum entre les deux seins. »
Et quand la femme des publicités a le luxe d’être dotée d’une tête, elle n’est pas toujours bien faite : le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a rendu le 30 octobre un rapport accablant sur la représentation des femmes dans les publicités télévisées.

Flops, Publicité

C’est la crise dans le milieu de la publicité programmatique

Le 20 mars 2017, Havas UK annonce la suspension de la diffusion de ses campagnes publicitaires sur Youtube à la suite de captures d’écran montrant que ses clients apparaissaient sur des contenus offensants. Une décision importante lorsque l’on sait que l’agence avait investi plus de 200 millions d’euros dans la publicité digitale. Mais c’est surtout un coup dur pour Google, qui depuis fait face à de nombreux retraits de grandes marques. Le début d’une crise, qui remet en question l’efficacité de l’algorithme de programmation Google et sa capacité à contrôler ses contenus.

Publicité

Cinegraph et publicité : l’image fixe d’un monde qui bouge

Après avoir enflammé le monde de la communication avec son court-métrage Kenzo World, la marque au coquelicot explore une nouvelle approche créative, grâce à un format mi-photo, mi-vidéo : le cinegraph.
Ce format, qui a le vent en poupe depuis quelques mois, permet à un seul élément de la photographie de bouger, donnant une impression de calme et de sérénité. Pour mettre en scène son parfum iconique Kenzo Flower, différents cinégraphs créent un univers poétique et mystérieux jouant avec les formes, la couleur et les effets.